Vous vous sentez épié, suivi et surveillé ? Vous n’avez pas la berlue… Vous êtes numériquement suivi. Il y a quelques années, le buzz des entreprises était le big data. Nos activités numériques génèrent une tonne de données sur nos goûts, choix, déplacements, visites, visualisation, etc., et les gestionnaires numériques se sont creusé les méninges afin de croiser les données recueillies.

Votre compte Facebook dit que vous êtes en couple cisgenre depuis 2010, que votre anniversaire est en janvier, que vous êtes née en 1972, que vous avez fait un voyage en Jamaïque et que vous venez de déménager en banlieue. Votre compte LinkedIn mentionne que vous œuvrez en immobilier à votre compte. Votre compte Google présente que vous avez visité des sites automobiles dans le dernier mois et visionné des vidéos sur YouTube sur des essais routiers. Et tout à coup, vous recevez des publicités de BMW, Lexus, Cadillac et autres véhicules de luxe ? Ce n’est pas un hasard ! Les algorithmes ont recoupé vos habitudes et vont vous cibler là où vous serez numériquement. Comment ? Par votre adresse I.P. ou MIP. Qu’est-ce ? L’adresse I.P. ou adresse Internet Protocole est générée à chaque fois que vous vous connectez à internet et est en quelque sorte une adresse physique en version numérique. Un peu comme si votre ordinateur était le 1432 de la Promenade et le M.I.P., ou Mobile Internet Protocole, votre voiture avec la plaque MVF 223. Vous êtes maintenant identifié numériquement et donc, on peut vous cibler.

Mais pourquoi ce genre de publicité ciblée? Simplement puisque grâce au recoupage des habitudes, informations et autres traces numériques, vous avez le profil type d’un.e acheteur.teuse de véhicule de luxe. Et comment ce fait est-il déterminé ? En recoupant toute l’information recueillie sur les acheteurs de voitures de luxe. Les marketeurs ont alors créé un personna (autre buzz word qui veut dire un.e acheteur.euse type) et vous cochez les cases.

Mais qu’en est-il de la vie privée ? Elle n’existe plus. Les technos tels que Facebook, Instagram, Tic Tok, Google, YouTube et tous les autres vous laissent utiliser gratuitement leurs plateformes qui ont coûté des milliards en développement. Vous payez avec vos données personnelles qui sont revendues à prix d’or. Tout se joue sur des plateformes d’achats par enchères qui vendent votre présence au plus offrant en millionième de secondes et donnent des fractions minimes aux propriétaires des sites en gardant la part du lion.

Votre appareil est fermé ? Vous envoyez tout de même des données de localisations et ont peut voir que vous êtes allé chez Acura… Une donnée extraordinaire pour les marketeurs qui feront suivre des offres qui peuvent même être personnalisées.

Alors, toujours convaincu que vous avez une vie privée ? Et avec l’intelligence artificielle, c’est loin d’être fini. Malheureusement.

 


RECOMMANDÉ POUR VOUS

Les GAFAM. De start up à conquérants numériques