C’est une exposition fascinante qui est présentée au Musée Pointe-à-Callière cet été. La civilisation olmèque est considérée comme la plus ancienne des civilisations mésoaméricaines, dont les plus connues sont les Mayas et les Aztèques. On peut y admirer près de trois cents chefs-d’œuvre et objets symboliques, dont certains qui n’ont jamais été présentés au public. Katia Bouchard, directrice, communications et marketing, nous donne plus de détails sur les trésors des Olmèques.

« C’est une exposition qui est extraordinaire à plusieurs niveaux, parce que les Olmèques avaient tendance à faire de l’art colossal. Il y a beaucoup de pièces dans cette exposition qui sont très très grandes et très très lourdes. Ça été un défi technique au musée pour placer les objets », dit-elle, faisant notamment allusion à la tête colossale en pierre de basalte qu’on peut admirer. « C’est l’œuvre la plus lourde qui a été transportée par notre transporteur, Air Canada, pour un musée. C’est l’un des objets que l’on voit en entrant dans la salle. C’est une chose de regarder un objet de quatre centimètres dans une vitrine, mais quand on est face à une sculpture de pierre qui pèse plusieurs tonnes, la relation avec l’objet n’est pas la même », ajoute-t-elle avec raison. D’ailleurs, au siècle dernier, ce sont dix-sept têtes immenses en pierre, comme celle que l’on peut admirer au musée, qui ont été découvertes.

Il y a bien sûr des petits objets qui sont exposés, mais la distinction de cette exposition est justement la très grande dimension des objets. Il faut aussi savoir que la civilisation olmèque était inconnue des archéologues jusqu’à la moitié du 19e siècle.

« Il y a eu peu d’expositions sur les Olmèques dans le monde. Et comme la découverte de cette civilisation mystérieuse est relativement récente – ce peuple aurait vécu sur la côte du golfe du Mexique de 2500 av. J.-C. jusqu’à 500 av. J.-C. –, on continue de trouver des choses, ce qui est assez exceptionnel. Il y en a même que nous avons au musée cet été qui sont sorties pour la toute première fois du Mexique. »

Ce musée d’archéologie et d’histoire présente aussi d’autres expositions, notamment celle portant sur les Expos de Montréal qui, en 1994, était considérée comme la meilleure équipe du baseball majeur. Si vous n’avez jamais eu le bonheur de visiter ce musée, il vous faut remédier à la situation cet été! Rappelons que le Musée Pointe-à-Callière est le seul musée d’archéologie d’envergure au Canada, et il d’ailleurs situé sur le lieu de la fondation de Montréal,

En plus des expositions au musée, il y a une programmation estivale, L’été sur la pointe, qui a été mise en place. « On dédie nos dimanches aux familles, ajoute Katia Bouchard, Les activités proposées vont toutes tourner autour de la culture mexicaine, pour mettre en lumière notre exposition sur les Olmèques. Il y aura, par exemple, des ateliers de danses mexicaines et de création. Il y aura aussi les Jeudis Musique, au cours desquels les gens pourront apprécier des artistes dont les performances seront reliées à la culture mexicaine. »

Des chaises Adirondack et des tables à pique-nique ont été installées près du musée, sur l’espace piétonnier, sans oublier que le Bistro L’Arrivage, du musée, est ouvert depuis le début de l’année. Bref, il y a lieu d’organiser de belles sorties familiales sur le site et au musée. L’une de nos lectrices de Rebel, une mamie de deux petites filles âgées de 12 et 10 ans, entend d’ailleurs visiter cette exposition et passer du bon temps sur le site un dimanche en leur compagnie. Le Musée Pointe-à-Callière, le Vieux-Montréal, ce n’est pas que pour les touristes!

 

Visitez le site du Musée