Vous rêvez de plages immaculées, d’une eau bleue azur limpide et accueillante, un peu comme dans « Seul au monde » de Tom Hanks ?  Ne cherchez plus puisque c’est à Fidji que ce long métrage a été tourné sur l’une des îles de l’archipel de Mamanuca. Un coin de paradis au milieu du Pacifique Sud. Rien de moins que l’Eden.

Les premiers habitants arrivèrent il y a 3 500 ans. L’archipel était alors surnommé Viti. La vie était rythmée au gré de la pêche et de l’agriculture jusqu’à l’arrivée des Européens. Un explorateur hollandais a découvert par hasard les îles en 1643. En 1774, James Cook débarqua et colonisa l’île au nom des Britanniques.  L’histoire raconte que le capitaine Cook aurait demandé aux Tongiens le nom de l’île, auquel ils répondirent Feegee (prononciation des Tongiens pour Viti) qui est devenu pour les Anglais : Fiji.  Un peu moins d’un million de personnes y habitent aujourd’hui.

Les îles ensorcellent tous ses visiteurs. Célèbre pour ses paysages à la beauté sauvage, ses plages bordées de palmiers, ses récifs de corail et ses lagons aux eaux cristallines accompagnées de la bonté et l’hospitalité légendaire du peuple fidjien, vous vous y sentirez à l’aise dès vos premiers pas sur le sol de l’une des 322 îles que compose l’archipel. Seul le tiers des îles sont peuplées, offrant une nature luxuriante accompagnée d’une zénitude exceptionnelle. Vous ne voudrez plus partir.

Une fois sur place, vous comprendrez que le temps peut s’arrêter. Vous pourriez expérimenter une spécialité bien locale du Bobo massage. Le massage Bobo utilise de l’huile de noix de coco tropicale combinée à de longs mouvements qui stimulent la circulation et relâchent les tensions. Il se termine par un dernier mouvement de balayage du corps et les soucis et le stress s’envolent. Mais ce ne sont pas seulement les massages qui viendront contribuer à votre santé et bien-être, mais aussi un bon bain de boue volcanique aux vertus thérapeutiques, les sources thermales, la douce chaleur du vent du Pacifique et une petite douche sous une chute d’eau tombant directement dans une piscine naturelle bordée d’une faune luxuriante. Que de quiétude.

Les sportifs ne seront certainement pas laissés sur la touche dans l’archipel. Randonnée pédestre dans la jungle, plongée et snorkeling dans les eaux cristallines du plus vaste système de récifs de corail au monde abritant plus de 1 000 espèces de poissons et des centaines de coraux multicolores, surf sur des vagues de classe mondiale dans les eaux de la région de Mamanucas. Un plaisir assuré toute l’année attend les jeunes et moins jeunes.

Sur la côte Corail, d’autres gammes d’activités sont offertes : des excursions sur l’eau avec le River Safari, faire du vélo électrique sur rail, de la tyrolienne et même du rafting! Pour circuler autour de l’ile de Denarau, le fameux Bula Bus à seulement F$11, saura vous plaire et pour découvrir les îles une croisière typique fidjienne de 4-5 ou 8 jours est l’idéal!’

Si vous êtes plus attiré par le côté tranquille, avec des plages immaculées, la douceur du climat, des villes animées à la vie nocturne dynamique fera votre bonheur. Le peuple fidjien est l’un des plus des plus accueillants au monde. On leur enseigne très jeune que la famille et les amis sont ce qui compte le plus et ils désirent plus que tout partager leurs coutumes et traditions. Vous aimeriez vous immerger dans la culture locale ? Une soirée meke s’impose. Les meke sont des danses et des chants tribaux traditionnels des îles Fidji. Les habitants aiment partager leur histoire, leur passé et les légendes au moyen de la musique et de la danse.

Séjour inoubliable en vue !

Les épicuriens culinaires seront servis aux Fidji. Le mot d’ordre : fraîcheur ! Tout est en fraicheur dans l’art culinaire de l’archipel. Quelques plats typiques retiendront votre attention.  Le Kokoda, sorte de ceviche fidjien à base de lait de coco est très souvent servi dans une coquille de noix de coco rendant ce délice pour les papilles et un délice visuel instagrammable.  Le  Palusami, plat fidjien populaire  composé de feuilles de taro bouillies réduites en purée, propose un goût tout en douceur puisque  délicatement sucré.  Les feuilles cuites sont incorporées dans un riche curry de légumes et, contrairement à d’autres plats fidjiens, ce plat contient peu ou pas d’épices ou de piments. Il est garni de crème de noix de coco. Des morceaux d’agneau sont parfois inclus également. Le Lovo, mets raffiné, est généralement la star des grands événements tels qu’un mariage ou un festival. Le Lovo, qui veut dire littéralement « festin cuit dans la terre », est un mélange de porc, de poulet, de poissons et est cuit dans un four creusé à même la terre dans lequel sont alignées des coques de noix de coco dont les cosses sont enflammées et recouvertes de pierres. La viande devient tendre et savoureuse avec une saveur de fumée inoubliable. Un autre plat mythique est le Fish Suruwa, curry de poisson délicieux aux arômes de garam masala, lait de coco, cumin et cannelle. Du pur bonheur pour les papilles.

Alors, apportez vos flip-flops, votre maillot, la crème solaire et préparez-vous à vivre un moment inoubliable aux saveurs du Pacifique.

 

 

 


 

D’AUTRES DESTINATIONS À DÉCOUVRIR

Le Vietnam et Cambodge. Alliés malgré les différences.

Le Portugal. La rencontre de l’histoire et de la modernité

Richmond, Virginie. Un arrêt s’impose.