Après cinquante ans de carrière, François Léveillée vivra une nouvelle expérience en participant à sa toute première comédie musicale. Il jouera le propriétaire du restaurant dans Waitress, qui met en vedette Marie-Eve Janvier.

« J’interprète le propriétaire du restaurant, une espèce de vieux bougonneux sympathique. C’est drôle, il se plaint tout le temps, il est rendu à un âge où il a mal partout et il a chaud. Quand il commande au restaurant, il y a toujours des détails fatigants. J’imagine que si une serveuse a un client comme ça, elle ne doit pas en vouloir cinquante comme lui dans sa journée! » Pour François, humoriste et comédien, cette expérience qu’il va vivre aux côtés de Marie-Eve Janvier, entre autres, sera certainement particulière. « Je n’ai jamais voulu jouer au théâtre, ou au théâtre l’été, parce que ça ne m’intéressait pas. Et au fond, je n’avais pas le temps parce que j’avais mon propre spectacle que je présentais, je faisais des festivals et des salles partout », dit-il. Cette proposition l’a évidemment pris par surprise.

« Quand ils m’ont offert de passer l’audition, je me suis assis avec ma blonde et on a analysé ça. Je n’ai jamais relevé de défi de ce genre-là et à bientôt soixante-douze ans, je trouve que ça fait une belle fermeture de carrière. Que je le veuille ou non, le temps passe vite, si je veux faire quelque chose, c’est comme là ou jamais. Soixante-douze ans, ce n’est pas vieux, mais ça fait quand même plus de cinquante ans que je roule. J’ai envie de profiter de la vie aussi, voir mes petits-enfants et voyager. C’est pour ça que je me suis dit que j’allais le faire, c’est probablement mon dernier gros défi de ce genre-là », ajoute François.

Les choses se sont faites rapidement, c’est le producteur du spectacle qui a téléphoné à François pour lui demander si ça lui tentait d’être de la comédie musicale Waitress. « Ça relevait des États-Unis, les producteurs américains ont droit de regard sur la production québécoise. J’ai passé l’audition, j’ai fait un vidéo d’une scène qu’on m’avait demandé, et j’ai interprété une chanson en anglais, parce que je n’avais pas encore eu le texte en français. Finalement, ils m’ont offert le rôle. J’ai quatre scènes à jouer dans la pièce, et il y en a une dans laquelle je chante en dansant, dit-il en riant. Ça, c’est mon gros défi. Je danse un genre de valse et je chante la chanson en même temps. »

Tu connais Marie-Eve Janvier, la vedette de Waitress?

Oui, ça date de l’époque où j’étais porte-parole pour Le grand chemin, une fondation qui vient en aide aux jeunes qui ont des problèmes de consommation. Je faisais des spectacles chaque année et j’avais demandé à Marie-Eve et à Jean-François de venir faire un numéro dans le cadre du spectacle. Ce sont des gens que je trouve très talentueux et super fins. J’ai vu il y a quelques mois la performance que Marie-Eve a faite à En direct de l’univers – elle a interprété la chanson She Used To Be Mine du spectacle Waitress – et c’était impressionnant. J’ai bien hâte de travailler là-dessus, c’est une belle pièce, c’est un gros succès sur Broadway, elle a été présentée en Angleterre et c’est la première fois qu’on la fait en français.

Sinon, tu continues de présenter des spectacles?

Je fais peut-être quinze à vingt shows par année dans des petites salles de deux à quatre cents places. Je ne fais plus de personnages, c’est trop compliqué de sortir de scène. Bob a pris sa retraite depuis vingt ans! L’hiver, ma femme et moi on est en Floride du mois de janvier au mois d’avril, j’ai acheté un condo là-bas il y a dix ans. Et quand je reviens, je fais des petits spectacles ici et là. Je ne fais plus de grosses affaires, mais là, avec Waitresss, c’est un peu exceptionnel. Ça va me faire un gros été, je pense qu’il y a quelque chose comme une cinquantaine de représentations de la comédie musicale, en plus de mes spectacles.

Ce sera une grosse année pour toi, d’autant plus que vous célébrez, Marie et toi, votre 50e anniversaire de mariage!

Oui, on revient d’Espagne (le couple partait à la fin février pour un mois). C’était la première fois, nous sommes déjà allés en Italie et à plusieurs endroits en France. On était content de s’en aller en Espagne, ce n’est pas très chaud en cette période, mais au moins tu peux visiter, tu peux te promener et découvrir des affaires. Tandis qu’en Floride, tu as fait le tour assez vite et cette année, il n’a pas fait beau, on a gelé tout l’hiver.

J’imagine que tu es grand-père?

Oui, une fille de sept ans et un garçon de deux ans, les enfants d’Emma qui est productrice au contenu sur l’émission de Marc Labrèche. Notre autre fille, Sarah, était chanteuse, elle a trois albums et finalement, elle a réorienté sa carrière en cinéma. Elle vient de faire un vidéoclip pour un groupe rock, et elle a commencé à faire des tournages.

Tu vois tes petits-enfants souvent?

Ils viennent en Floride chaque année, environ une dizaine de jours. C’est le fun parce qu’on peut leur faire profiter de la plage.

 

Quand tu fais le bilan de ta carrière – il été humoriste, chanteur, metteur en scène et comédien –, il y a quelque chose dont tu es particulièrement fier?

J’ai bien aimé jouer dans Annie et ses hommes. On a vu récemment le spectacle-hommage de Guylaine Tremblay à Yvon Deschamps, en Floride, et Louise Laparé et Gaston Lepage étaient là eux aussi. On s’est  rappelé le fun qu’on a eu sur Annie et ses hommes, parce que Louise jouait ma femme. Elle m’a beaucoup appris parce que je n’étais pas comédien au départ. Le premier rôle que j’ai joué, c’est dans le film de Gilles Carle, Pudding chômeur en 1996. Quand on m’a offert de jouer dans Annie, il me manquait certaines notions, et j’ai fait du coaching avec Louise Laparé, elle a été vraiment le fun. Ç’a été un rôle où j’ai beaucoup appris, même que j’ai été en nomination comme meilleur deuxième rôle. C’est vraiment un beau souvenir. Sinon, je suis content d’avoir fait ma carrière d’humoriste. J’ai commencé comme chanteur pendant dix ans, j’ai fait cinq albums, et aujourd’hui, je me permets de jumeler l’humour et la chanson sur scène. C’est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps », ajoute François.

 

Visitez le site de waitress

 


 

VOUS AIMEREZ CERTAINEMENT AUSSI

Marie-Eve Janvier nous présente Waitress.

Les Découvertes Culturelles de Rebel